Contempler et aimer Jésus à travers l'art

L’humilité de ce roi

 

Vous êtes Roi, mon Dieu, à jamais, puisque votre royaume n’est pas un royaume d’emprunt. Quand on dit dans le Credo « (votre) règne n’aura pas de fin », c’est presque toujours pour moi un régal tout particulier. Je vous loue, Seigneur, et je vous bénis à jamais ; enfin, votre royaume durera toujours. Vous, Seigneur, ne permettez donc jamais qu’on juge bon de ne parler que du bout des lèvres quand on s’adresse à vous.

 

L’humilité de ce roi est telle que si en personne grossière je ne sais lui parler, cela ne l’empêche pas de m’écouter, il ne m’empêche pas de l’approcher, ses gardes ne me chassent point ; les anges qui sont là connaissent bien le caractère de leur Roi, qui préfère la grossièreté d’un humble petit berger dont il voit qu’il en dirait plus s’il en savait plus, aux élégants raisonnements de grands savants et doctes hommes, s’ils ne sont pas accompagnés d’humilité. Mais ce n’est pas parce qu’il est bon que nous devons être discourtois.

 

Sainte Thérèse d’Avila (XVIe siècle), docteur de l’Église

Méditer

Quel est le visage et l’attitude du Christ qui me touchent le plus ? Comment est-ce que j’en vis ?

Des formations portées par

Ils nous accompagnent et nous soutiennent