Comment lire la Bible ?

Lire avec l’intelligence et le cœur de l’Église

 

La rencontre des disciples d’Emmaüs avec Jésus décrite par l’évangéliste Luc (Lc 24, 13-35) représente, en un certain sens, le modèle d’une catéchèse au centre de laquelle se trouve « l’explication des Écritures », que seul le Christ est en mesure de donner (Lc 24, 27-28), en montrant leur accomplissement dans sa personne. C’est ainsi que renaît l’espérance, plus forte que tout échec, qui fait de ces disciples des témoins convaincus et crédibles du Ressuscité. […] La catéchèse « doit s’imprégner et se pénétrer de la pensée, de l’esprit et des attitudes bibliques et évangéliques par un contact assidu avec les textes eux-mêmes ; ce qui veut aussi rappeler que la catéchèse sera d’autant plus riche et efficace qu’elle lira les textes avec l’intelligence et le cœur de l’Église » et qu’elle s’inspirera de la réflexion et de la vie deux fois millénaire de l’Église. On doit encourager de cette façon la connaissance des figures, des événements et des expressions fondamentaux du texte sacré ; à cette fin, une mémorisation intelligente de certains passages bibliques – particulièrement ceux qui parlent des Mystères chrétiens – peut aussi être profitable. L’activité catéchétique implique toujours de rapprocher les Écritures de la foi et de la Tradition de l’Église, de sorte que ces paroles soient perçues comme vivantes, comme le Christ est vivant aujourd’hui là où deux ou trois se réunissent en son nom (Mt 18, 20). Elle doit communiquer de façon vitale l’histoire du salut et les contenus de la foi de l’Église, afin que tout fidèle reconnaisse que sa propre existence personnelle appartient aussi à cette histoire.

Pape Benoît XVI, exhortation apostolique Verbum Domini, n° 74

Méditer

Quelle est la place de la Parole dans ma vie et dans ma catéchèse ? Comment puis-je m’inspirer des propositions de Mgr de Cagny ?

Des formations portées par

Ils nous accompagnent et nous soutiennent